Charlotte Dipanda à l’Olympia: Un concert Historique!

Depuis le mois de Juin, ici et là je voyais des affiches dans le métro parisien faisant la promotion du concert de Charlotte Dipanda, la voix emblématique du Cameroun. De temps à autres je partageais sur Snapchat des photos de ses affiches car voir une artiste camerounaise faire sa comm au même rang que des artistes européens de renom ne m’a pas laissé indifférent. Par cet acte patriotique voire militant, je montrais au petit monde qui me suit sur le réseau social que des africains peuvent également se produire sur des scènes aussi mythiques que celle de l’Olympia.

Après quelques mois d’hésitations, j’ai enfin craqué et en août je me retrouve sur le site de la Fnac en train d’acheter deux places pour le concert de Charlotte Dipanda. Lors de l’achat des billets, j’ai cliqué sur le plan de la salle afin de sélectionner des places bien situées et à ma plus grande surprise, il restait encore deux places au premier rang devant la scène (ceci explique la proximité entre la scène et moi sur les photos et vidéos qui illustrent l’article).

img_2015

J’arrive au concert un peu en retard et malheureusement, je n’ai pas l’opportunité d’assister à la performance d’une des artistes qui a fait la première partie du concert. Quand j’entre dans la salle, l’orchestre (partie basse de la salle) est noir de monde – premier sentiment positif puisque cela signifie qu’il y a eu une mobilisation importante – et tous les yeux sont rivés vers la scène où se produit une artiste camerounaise originaire du centre : Sanzy Viany. Sa performance était époustouflante et sa technique vocale m’a littéralement laissé sans voix. Elle a interprété trois chansons et lorsqu’elle quitte la scène le public est tout aussi conquis que moi.

 Après ces premières parties et vingt minutes d’entractes, à 21h et quelques, une silhouette se dessine sur la scène et se dirige vers le centre de celle-ci, c’est elle – enfin – Charlotte Dipanda, c’est le début du grand show !

Je ne vais pas vous raconter  le show en entier mais je vais essayer de mettre en avant quelques moments forts !

La performance

Cette femme devrait être considérée comme une grande dame de la musique africaine et pas que camerounaise. Sa voix roque, suave, mielleuse est d’une beauté sans équivoques. Lorsqu’elle ouvre la bouche, toute les notes sont d’une justesse et d’une clarté stupéfiante qui vous laisse bouche B. Malgré le fait que ses chansons sont en langues Duala, combien de fois ai-je cru comprendre ce qu’elle disait ? Lorsqu’elle chante, elle est incarnée par ses chansons, elle nous emporte avec elle et nous nous retrouvons en immersion dans son univers. Et si vous ajoutez à sa voix inégalable des pas de danses entrainants ainsi qu’une troupe de danseurs extraordinaires – des vrais pro de la danse – on a là les ingrédients d’un concert magique !

Moments forts

Ce concert a été riche en surprises et en émotions.

Lorsque les musiciens se mettent à jouer Ndolo Bukatè, un des titres phare de l’album Massa, la salle commence à s’agiter et les voix s’échauffent. Charlotte surprise par ce qui est en train de se produire nous met au défi de chanter juste. À sa plus grande surprise, le public aussi s’est apprêté avant de venir au concert. Ce fut un moment fort de partage et de communion entre l’artiste et son public. 

Avant d’entammmer le titre principal de son album, Massa, l’artiste  a tenu à nous expliquer en quelques mots sa démarche. En interprétant Massa ce soir là, elle a tenu à dédier cette chanson à la lutte contre le terrorisme en rendant hommage aux soldats qui se battent pour la sécurité de nos frontières et de notre souveraineté nationale. 

Une des surprises de la soirée était la participation de Kareyce Fotso — une autre voix emblématique du Cameroun— au concert de Charlotte Dipanda. J’avais toujours rêvé de la voir chanter en live et il faut avouer que son intervention était magique. Grâce à Charlotte Dipanda, j’ai pu réaliser ce rêve. Leur performance, pleine d’émotions et de déclarations d’amour est la preuve que les querelles entre artistes ne mènent à rien car seul la cohésion, l’unité et le partage pourront faire évoluer la musique africaine. 

Comme si ce n’était pas assez, après les passages de Kareyce Fotso et du chanteur martiniquais Eric Virgal, un autre invité surprise est monté sur la scène — la cerise sur le gâteau — c’était Ben Decca, une légende de la musique camerounaise. Ensemble ils ont interprété le titre Osi Dimbea et là c’était l’hystérie. C’est sur cette performance et une standing ovation bien méritée que le concert s’est achevé. 

Conclusions

Après ce concert, je n’ai plus envie d’appeler l’artiste Charlotte Dipanda tout court, vu la grandeur du show, la hauteur et la qualité de sa performance, je pense qu’à compter d’aujourd’hui lorsqu’on parle d’elle, on devrait dire « Madame Dipanda ». Ce concert était riche en émotions et en partage. L’artiste à travers l’interprétation d’une quinzaine de chansons nous a fait pénétrer dans son monde, dans son intimité. Entre quelques titres, elle nous a raconté des anecdotes sur son parcours, sa vie, ses amours et ses emmerdes !

Au début du spectacle elle nous a fait savoir qu’elle n’allait pas pleurer car elle avait fait le pari de ne pas couler de larmes. Cependant, il m’est arrivé bon nombre de fois de la voir envahie par l’émotion. Il n’y a pas eu de larmes mais ce côté sensible, fleur de peau qu’on retrouve généralement dans ses chansons n’est pas passé inaperçu. Plusieurs fois il lui est arrivé de fixer la salle, et dans son regard, on pouvait voir un mélange de joie, d’étonnement et de fierté. Ce n’est qu’à la fin du spectacle qu’on a compris ce que cela voulait dire lors des remerciements quand elle a eu une crise d’hystérie et a sauté sur scène en disant « J’ai eu la réponse à mes doutes ! Des artistes africains peuvent aussi remplir une salle comme l’Olympia ».

Au ressortir de ce concert que je me suis très vite rendu compte que je venais d’assister à un événement historique.

img_2062

Sincèrement,

Bayn

Advertisements

2 thoughts on “Charlotte Dipanda à l’Olympia: Un concert Historique!

  1. Grand merci a toi. J’ai pas eu l’occasion d’assister au concert de Charlotte dipanda mais a traces tes écris je suis émerveillé par ce qu’elle a pu faire ce jour. Elle mérite vraiment d’être appelé la diva de la musique camerounaise.

    Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s